Test du Canon PowerShot D20

Canon étoffe enfin sa gamme d’appareils étanches grâce au D20 (pour mémoire, le D10 a été introduit en début d’année 2009…) qui évolue notablement avec un capteur Cmos rétroéclairé, un zoom 5x (28 mm) plus puissant, un GPS et un mode vidéo HDTV 1080. Est-il prêt à affronter les ténors du moment ?

Prise en mains / Comme tout bon baroudeur, les premiers contacts sont rassurants : la construction, en grande partie en plastique, est de qualité et les quelques chutes que nous lui avons fait subir n’ont en aucun cas endommagé la coque. La prise en mains mériterait d’être améliorée avec notamment un renflement sur l’avant qui pourrait faire office de poignée. Ici, la plaque de métal lisse, à simple usage esthétique semble-t-il, ne facilite pas la préhension aussi bien sur terre qu’en prise de vue aquatique. Notez toutefois que le D20 est livré avec une vraie dragonne utile qui dispose d’un coulissant pour l’adapter au poignet. En outre, celle-ci se fixe facilement grâce à un système de clip bien étudié. Sous l’eau, les touches bleues tranchent bien avec le fond de l’appareil noir ce qui facilite les manipulations. Néanmoins, la position du bouton de lecture à côté du déclencheur sur le dessus de l’appareil n’est pas des plus judicieuses. Nous apprécions toujours l’interface graphique Canon ainsi que la touche d’accès direct à l’enregistrement vidéo.

L’écran LCD affiche 460000 points et comme sur pratiquement tous les appareils étanches, s’avère trop brillant pour être confortable dans toutes les situations. L’affichage est fluide, mais le rendu colorimétrique est loin d’être satisfaisant avec un Delta E94 moyen à plus de 9 et des hautes lumières totalement « cramées sur l’écran ». Le D20 propose également de faire défiler les images en tapotant sur l’écran. Au final, on se demande quel est le gain par rapport aux touches.

Le D20 dispose d’un GPS plutôt réactif à localiser les satellites et qui dispose de deux modes. Le premier se déconnecte à chaque extinction de l’appareil pour réduire la consommation électrique, le second enregistre régulièrement la position (même éteint) pour mémoriser un parcours complet (les données sont à récupérer dans un fichier annexe).

Sans être merveilleuse, l’autonomie (GPS branché en mode classique et quelques photos au flash) permet de tenir environ 200 vues. De quoi réaliser une sortie palmée sans trop d’inquiétude. Pour terminer, certains pourront regretter l’absence de verrouillage plus sécurisé pour les trappes (le loquet est juste plus dur à ouvrir sur le D20).

Réactivité / Le D20 est dans la bonne moyenne des appareils étanches : la mise sous tension est assez rapide et l’autofocus en pleine lumière est de bon aloi. Toutefois, le compact montre vite ses limites. En basse lumière la mise au point est beaucoup plus capricieuse (dommage, sous l’eau, la lumière vient vite à manquer) et la latence entre deux photos au flash (oui, sous l’eau du coup, on utilise généralement le flash pour donner un peu de tonus aux images) dépasse 3,5 s. De quoi vitupérer le D20 lorsqu’un poisson passe à proximité.

Qualité des images / L’objectif 28-140 mm n’est pas mauvais en soi, mais le FT4 propose une meilleure optique avec, au grand-angle, une meilleure uniformité. Au centre, le D20 est bon, mais les bordures sont vraiment « molles ». En zoomant, les images gagnent en précision. Le D20 offre un excellent mode macro à 1 cm. Dommage que la marque n’ait pas prévu des Led d’éclairage pour faciliter la prise de vue comme sur le WG-2 de Pentax.

En termes de gestion du bruit électronique, et malgré la présence d’un capteur Cmos BSI, le D20 fait un peu moins bien que son comparse FT4 chez Panasonic qui utilise un CCD. Ce compact reste toutefois dans la bonne moyenne avec des images exploitables jusqu’à 800 ISO, les deux dernières sensibilités ISO seront à réserver aux cas les plus désespérés. Vous pourrez toujours utiliser le flash qui délivre des images plutôt bien exposées.

source : lesnumeriques.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s