Test du Sony Nex 3N

ltest sony nex 3na promesse

Pour ce nouvel hybride, la promesse faite par Sony était ambitieuse : proposer aux amateurs éclairés un hybride de petit format, équipé d’un bon capteur, offrant à la fois de bonnes performances et un équipement complet. Le tout pour un prix très abordable : 500 € ! Voyons si le pari est réussi.

la réalité

Sony a mis le paquet pour séduire les passionnés de photo avec ce nouveau compact à objectif interchangeable, ou hybride. En premier lieu au niveau de l’ergonomie. Le constructeur a trouvé un juste équilibre entre compacité et bonne prise en main, avec un boîtier certes petit, mais pas trop. Le toucher est agréable, bien que l’appareil soit tout en plastique, et le grip bien prononcé améliore notablement sa préhension. L’écran, quant à lui, pivote verticalement à 180°, ce qui garantit de parfaits cadrages pour les autoportraits.

Un petit boîtier aux excellentes performances

Ensuite, techniquement, le Nex 3N séduit surtout sa grande compacité et la qualité de ses clichés. Son optique 16-50 mm motorisée est à même d’offrir des zooms très souples en mode vidéo. Elle est extra-compacte une fois l’appareil éteint (2,5 cm). Avec une épaisseur totale d’à peine 5 cm, le compact hybride se glisse facilement dans toutes les poches. Une prouesse quand on réalise que le capteur est celui d’un reflex ! Ce dernier, le Nex 3N l’a hérité de ses grands frères, les Nex 6 et Nex 5R. Il embarque 16 millions de pixels et offre d’excellents résultats en basses lumières (jusqu’à 3200 ISO) et reste utilisable jusqu’à 6400 ISO. Les fichiers Jpeg sont bons. Et les experts, même s’ils ne sont pas la cible principale de ce type d’appareil, apprécieront pleinement le potentiel de développement numérique des fichiers RAW.

Flash intégré

Autre bon point, contrairement à certains concurrents (Olympus, Samsung), le Nex 3N intègre un flash dans le boîtier et ne fait donc pas appel à un module externe. Le petit revers de la médaille est l’absence de griffe flash… Mais, une fois encore, les utilisateurs de flashes externes (encombrants et chers) ne sont pas la cible de cet appareil grand public. Côté fonctionnalités, c’est le festival, avec un excellent outil de panorama par balayage, des modes créatifs plutôt riches et une très bonne qualité d’encodage des vidéos. Pour un appareil de ce prix, les mouvements sont fluides, la mise au point très satisfaisante, etc. Enfin, comme aucun appareil n’est parfait, signalons deux petits soucis. Tout d’abord, la définition de l’écran est un peu juste (460 000 points), mais suffisante. D’autre part, on regrette l’absence de griffe flash et d’une molette physique pour sélectionner les traditionnels modes PASM (programme, priorité ouverture, etc.). Cette dernière est remplacée par un menu logiciel, moins rapide d’accès.

le verdict

En définitive, sans aucun défaut rédhibitoire, le Nex 3N propose un équilibre parfait entre l’équipement et la prise en main, à un prix béton. L’hybride grand public par excellence !

source : 01net.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s